Les graines germées, pourquoi j’en consomme ?

LES GRAINES GERMEES :

 

Pourquoi, j’en mange :

Avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aimerais expliquer pourquoi je consomme des graines germées et que j’ai changé mon alimentation. En aout 2017, on m’a diagnostiqué une maladie chronique, et lors de ce diagnostic, le médecin m’a dit, “Madame, ce n’est pas grave ce que vous avez, et vous savez, j’ai un traitement a vie a vous proposer”. Je pense que ce jour là, a été pour moi une victoire, car j’ai osé Etre moi et dire au Médecin, “excusez moi, mais vous savez quoi, ce traitement je ne vais pas le prendre, et je vais me soigner autrement, car cette maladie n’est pas un hasard, ou une simple histoire de terrain favorable, ou de génétique”, mais un appel de mon âme pour que je me respecte et que je continue à m’aligner encore plus avec mes valeurs, et que je prenne ma place dans ce monde. Il est vrai que lors de l’annonce, j’étais sous le choc, mais aujourd’hui en 2020, je remercie cette maladie, pour plusieurs raisons :

– je me suis enrichie personnellement à travers les apprentissages que j’ai pu faire, en naturopathie,

– j’ai rencontré des personnes passionnantes et  bienveillantes qui m’ont donné les clés pour me soigner par moi même, et de comprendre le fonctionnement de mon corps, et enfin acquérir la connaissance pour ne plus etre démunie devant la maladie, et devenir Actrice de ma santé et non plus assistée à cause de mon ignorance.

– la maladie m’a aidé à faire grandir mon niveau de conscience et en parallèle a déclenché un éveil spirituel, je suis devenue plus sensible au monde invisible.

– j’ai plus de respect pour moi, pour mon corps, j’ai conscienté que tout ce que nous mangeons et la manière dont on mange, a un impact direct sur notre corps, notre mental, notre joie, notre vie, notre santé, et notre énergie.

– aujourd’hui, je ne mange plus de viande, ni de produits laitiers, ni de sucre, ni d’alcool, et aucuns produits transformés, cette transition s’est faite sur plusieurs années, il m’aura fallu 3 ans pour y arriver. Cette transition s’est faite avec des prises de conscience, j’ai enfin compris que prendre soin de mon corps c’est me respecter et me donner de l’amour, que la nourriture ne serait plus une nourriture affective. Puis le bonus est que je suis en meilleure santé qu’avant et que j’ai retrouvé une énergie que j’avais perdue ! et vous, quelle est votre relation à la nourriture ? 

 

1 – Un peu d’histoire :

Savez-vous que la consommation des graines germées ne date pas d’hier, en effet l’homme en consomme depuis l’antiquité. Elles faisaient partie du menu de civilisations telles que les Sumériens en Mésopotamie, ou les Celtes, et les Chinois. Déjà à l’époque on connaissait leurs bienfaits ! mais elles ont été mises aux oubliettes, et ça fait depuis 5 ans environ qu’elles reprennent le devant de la scène.

Chaque graine possède en elle le potentiel énergétique nécessaire pour faire naître une plante ou un arbre entier, les graines germées sont donc de véritables condensés de vie en miniature. Elles contiennent un très gros potentiel d’énergie électromagnétique qui va venir littéralement recharger les batteries nerveuses de notre corps.

 

2 – Qu’est qu’un aliment vivant ?

Les aliments vivants, ce sont les produits naturels bruts, frais, non cuits et non transformés. Ce sont les aliments qui contiennent le plus d’énergie électromagnétique.

1. Les Aliments Vivants « Biogéniques » (un véritable concentré de vie)

Selon le Dr. Szekely les aliments « biogéniques » c’est le top du top des aliments vivants. Ce sont les aliments qui regorgent le plus d’énergie et de vitalité.
Notre ami docteur avait découvert que ces aliments possédaient la capacité de régénérer et de revitaliser l’organisme humain. Les aliments biogéniques correspondent à tous les aliments germés :

Graines germées : luzerne, fenugrec, carotte, chanvre, tournesol, quinoa…
Noix trempées et/ou germées : amandes, noisettes, cajous…
Céréales germées : blé ancien, épeautre, orge, sarrazin, riz…
Légumineuses germées : lentilles, haricots mungo (soja), pois chiches, haricots rouges…

Les graines renferment de nombreux nutriments, que le processus de germination démultiplie de façon accélérée. Elles sont particulièrement riches en :
– minéraux
– oligo-éléments
– vitamines
– protéines contenant tous les acides aminés essentiels
– acides gras essentiels (protecteurs du système cardio-vasculaire)
– enzymes (qui rendent les graines germées très digestes).

Les graines germées ont également un rôle bénéfique sur la flore intestinale et un pouvoir anti-oxydant reconnu, précieux dans la lutte contre les radicaux libres.
Consommer des graines germées régulièrement est un moyen efficace et naturel pour se mettre définitivement à l’abri des problèmes de malnutrition et de carences.

3 – Comment se fait la germination :
Pour faire une germination, il faut des graines qui sont au départ en dormance, un germoir, de l’eau, de l’air, et la chaleur ambiante, mais pas trop chaud non plus et ne pas mettre en plein soleil : lorsqu’elle se réveille, c’est avec tout son potentiel vital ! En quelques jours seulement, la semence s’ouvre et une petite radicelle apparait. C’est l’embryon de vie du végétal.

C’est durant cette étape de germination que la graine va se mettre à constituer toutes les réserves dont la plante aura besoin pour sa croissance. La graine, en se « réveillant », va décupler de manière phénoménale la quantité de ses vitamines et de ses minéraux : la vitamine C augmenterait de 600%, la B6 de 500%, la B5 de 200%, la B2 de 1300%, la biotine de 50% et l’acide folique de 600%.

La germination augmente la teneur en protéines de la graine et les enzymes vont découper ces protéines en éléments de petite taille (les acides aminés), leur permettant d’être beaucoup mieux assimilés.

Pendant la germination, les minéraux vont fortement augmenter. Et dans le même temps, la germination va détruire des composés «antinutritionnels» (acide phytique par exemple), qui emprisonnent les minéraux et nous empêchent de les assimiler. En les dégradant, la germination va donc améliorer l‘apport en minéraux de notre alimentation, et d’accroître leur niveau enzymatique de six à vingt fois. Ce qui fait que ce n’est plus dangereux de consommer les graines germées. Les graines germées c’est la fin des carences nutritionnelles.

 

4 – Les bienfaits santé des graines germées :

Les bénéfices que vous obtiendrez en consommant des graines germées au quotidien sont :

– Augmentation de la vitalité
– Renforcement du cœur (prévention contre les risques cardiovasculaires)
– Aide précieuse pour éliminer ses graisses excédentaires
– Renforcement du système immunitaire
– Diminution du taux de cholestérol dans le sang et le sucre
– Amélioration de la digestion
– Rallongement de la durée de vie et rajeunissement du corps
– Stimulation de la repousse des cheveux (prévention contre la calvitie… )
– Reconstitution/régénération des cellules et des tissus (Grâce à un taux élevé en protéines végétales)
– Entretien des muscles et des os (grâce à la présence de potassium)
– Régénération de l’organisme et du corps.
– Alliées de notre système nerveux…

5 – Quelles graines faire germer ?

La variété des graines qu’il est possible de faire germer pour une consommation alimentaire est très large. Les principales, mais pas les seules, sont les suivantes :
– Graines de céréales : blé, orge, avoine, épeautre, seigle, millet, châtaigne, quinoa…
– Graines de légumineuses : lentilles, haricot mungo (encore appelé soja vert), alfalfa, petits pois…
– Graines d’oléagineuses : tournesol, sésame, amande…
– Graines de légumes et de fines herbes : radis, carotte, brocoli, fenouil, basilic, persil, poireaux, gingembre,…
Toutes ces graines, non traitées et issues de l’agriculture biologique, se trouvent sans difficulté dans les magasins bio.

6 – Processus de germination :

– Tout d’abord Faites tremper les graines choisies.
Avant de les faire germer, faites tremper les graines dans de l’eau à température ambiante. Ce trempage a pour but de faire sortir les graines de leur état de dormance.
La durée du trempage varie selon la taille et la dureté des graines : en moyenne, faites tremper pendant quelques heures jusqu’à 24h.
Lorsque le trempage s’étale sur deux jours ou plus, changez l’eau de trempage chaque jour en vous aidant d’une passoire.
Il existe plusieurs méthodes de germination : aujourd’hui j’ai pris celui que je connais et que j’utilise, hauteur, coupelle,

7 – Le germoir :

– Mettez une cuillerée à soupe de graines au fond du bocal.
– Recouvrez les graines d’eau.
– Couvrez le bocal avec le couvercle.
– Laissez les graines tremper une nuit ou plus en fonction des graines.
– Le lendemain, videz l’eau du germoir, remplissez d’eau pour les rincez
– Videz l’eau du germoir.
– Posez le germoir autour du lavabo
– Maintenez les graines hors de l’eau, mais dans une atmosphère humide.
– Afin de mieux répartir les graines le long de la paroi du bocal et leur éviter de moisir, maintenez le bocal incliné, par exemple dans un égouttoir, partie recouverte de mousseline en bas
– Pour cela, 2 fois par jour (matin et soir) rincez les graines avec de l’eau à température ambiante puis mettez-les à égoutter à la lumière.
– Au bout de quelques jours (2 à 3 selon les graines), le germe apparaît. Quelques jours après, de minuscules feuilles apparaissent à leur tour.
Note : les graines peuvent se consommer soit à l’état de germe, soit lorsque de petites feuilles sont apparues. Toutefois, n’attendez pas trop longtemps, car les pousses se flétriraient.

8 – Préparez les graines germées avant consommation :
Les graines germées sont vivantes, c’est pourquoi, il faut vérifiez la bonne odeur de vos graines germées : dans le cas (rare) où elles dégagent une odeur de moisi, c’est qu’elles ont germé dans de mauvaises conditions de chaleur ou d’humidité. Il n’y a alors rien d’autre à faire que de les jeter.
Dans tous les cas, rincez soigneusement une dernière fois vos graines germées avant de les consommer.
A priori, tout est consommable dans une graine germée, y compris la racine. Par contre, vous préférerez peut-être vous débarrasser des petites peaux de certaines graines (haricot mungo, tournesol…). Disposez alors les graines germées dans un récipient rempli d’eau et mélangez bien : la majorité des peaux vont remonter à la surface et pourront facilement être enlevées.

9 – Consommez des graines germées :

Les graines germées se consomment le plus souvent crues, ce qui préserve au mieux leurs qualités nutritionnelles, mais peuvent parfois être cuites. Dans tous les cas, jouez du goût des différentes graines germées pour apporter des saveurs inédites à vos plats.

10 – Comment consommez les graines crues :

Ajoutez des graines germées crues à vos salades
Mais vous pouvez aussi les incorporez dans vos sandwiches, dans les nems, ou rouleaux de printemps.
Parsemez-en vos potages.
Décorez de graines crues des tartines de fromage frais, des canapés pour l’apéritif. Décorez vos plats, comme vous utiliseriez de la salade en décoration.
Ou sur des sashimis ou poissons cuit, ou les manger comme ça.

11 – Quelle quantité de graines germées est-il conseillé de consommer quotidiennement ?

Les graines germées sont généralement consommées en petite quantité (l’équivalent d’une poignée, et jusqu’à 30-40g par jour en moyenne). Leur consommation n’étant pas saisonnière, vous pouvez en déguster tout au long de l’année, en fonction de vos besoins et envies.
Certaines graines aux saveurs relevées ou certaines légumineuses peuvent parfois perturber certains organismes plus sensibles que d’autres : le plus simple est d’écouter votre corps et de caler votre consommation en fonction de ce qu’il vous soufflera.