Pourquoi, je me suis formée au Huiles Essentielles et que je les utilise

Pourquoi, je me suis formée aux huiles essentielles, et que je les utilise ?

Si j’ai fait une formation en aromatherapie, en 2018, c’etait dans un premier temps pour me soigner différemment, je ne voulais plus prendre d’antibiotique, et je voulais etre dans la prévention, et enfin etre autonome et actrice de ma santé et de ma vie et les huiles essentielles apportent permettent de le faire, ou soigner quand c’est nécessaire.

Puis, j’ai decouvert au cours de ma formation, leur pouvoir sur le psycho-emotionnel, c’est pourquoi aujourd’hui, je les utilise dans le cadre de mes séances de coaching pour leur coté psycho-émotionnel, car elles agissent sur l’inconscient, elles peuvent directement se relier à notre cerveau limbique, celui des émotions et des souvenirs, pour nous reconnecter avec notre enfant intérieur. Elles peuvent aussi travailler sur des problématiques plus précises comme (avoir une meilleure communication avec les autres, faire baisser le stress, et les ruminations dans le cerveau, etre ancrer dans sa vie, avoir une meilleure concentration, développer sa créativité…)

Les huiles essentielles, ont un potentiel qu’on n’imagine pas tant qu’on s’est pas formé, pour mieux les comprendre !

 

Comment bien choisir son huile essentielle ?

En tant que consommatrice et utilisatrice d’Huiles essentielles, il me semble évident et important de bien les connaître, mais aussi ses fournisseurs, pour être sûr de la qualité de l’huile essentielle ou de l’hydrolat. Quelles sont les règles d’or, pour bien choisir ses huiles essentielles ou ses hydrolats et son diffuseur ?

Tout d’abord, l’aromathérapie n’est pas une médecine « douce », comme on la qualifie souvent, mais un concentré de principes actifs issus de dizaines, voire parfois de centaines de kilos de plante dans un seul flacon de 5ml, 10ml ou 30ml !

Une huile essentielle n’est pas un médicament qui agit de manière ciblée, mais plutôt une synergie entre plusieurs composants chimiques naturels, qui sont tous actifs et influencent l’organisme dans ses processus naturels.
L’aromathérapeute doit choisir des huiles essentielles précises, qui vont répondre aux besoins, avec un dosage adéquat et une voie d’utilisation appropriée ! Elles agissent aussi sur le plan psycho-émotionnel et pas seulement sur le plan physique.

 

Comment reconnaître une huile essentielle de qualité ?

Tout d’abord il faut comprendre la différence entre une huile essentielle industrielle et artisanale. Celle issue de la production industrielle sont dans la productivité. La distillation se fait à haute pression afin de diminuer les temps de distillation, au détriment des molécules plus fragiles, et cela peut même être arrêté dès que les principaux composés aromatiques sont extraits, ce qui fait une huile incomplète. Alors que si on veut garder toutes les vertus thérapeutiques, on doit avoir conservé son intégrité biochimique car les molécules vont agir en synergie.

La distillation est une étape importante, qui demande au producteur de comprendre, de bien connaître ses plantes, pour savoir quand il faut les ramasser, quand elles seront à maturité parfaite, ou attendre une pleine lune, ou la rosée du matin pour que la plante donne ce qu’elle a de meilleur. Demandez à votre magasin où ils se fournissent en huile essentielle ? Connaissent-ils le producteur ? comment le producteur travaille ?

 

Conseil d’achat d’une huile essentielle de qualité :

– Une espèce botanique précise écrite en latin
– Quel organe de la plante est distillé (racine, feuille, fleur, bois…)
– Un chemotype défini
– Qu’elle soit bio
– Qu’elle soit naturelle (sans additif, sans arôme de synthèse, sans émulsifiants, pas coupe avec de l’alcool…)

 

Pourquoi diffuser des huiles essentielles dans l’atmosphère ?

Pour assainir un lieu, ou repousser les insectes (moustiques…) grâce à leur propriétés insectifuges, antivirales, bactéricides, antifongiques. Mais aussi pour prévenir les infections grâce à leurs propriétés immunostimulante, décongestionnante, antitussives… Pour diminuer le stress, favoriser la relaxation, gérer ses émotions.

Quel type de diffuseur choisir ?

Tout d’abord, il n’est pas nécessaire de diffuser toute la journée, 15 minutes de diffusion le matin et le soir en fonction de l’objectif et de l’utilisation qu’on a du diffuseur. Je vous conseille les diffuseurs à usage thérapeutique.

– La nébulisation avec un diffuseur à verrerie et compresseur : moyen de diffusion le plus performant, les molécules sont tellement fines qu’elles restent en suspension dans l’air et pénètrent facilement les poumons puis vont dans le sang. Aucune dégradation des huiles car c’est à froid.
– La nébulisation avec un diffuseur à compresseur sans verrerie : tous les avantages des diffuseurs à verrerie sans les inconvénients de l’encrassement et du nettoyage. Branchement sur secteur.