Pourquoi, j’ai osé suivre mon chemin

En 2012, j’étais responsable relations presse dans une entreprise leader du marché dans son secteur d’activité. J’avais des conditions de travail et un salaire plus que confortable, mais au bout de 6 mois à ce poste, j’avais en tête dès que je sortais de chez moi, l’image d’une souris qui sort d’une boîte (mon appartement) et qui va rentrer dans une autre boite (mon bureau), je ne trouvais plus de sens et de plaisir dans mon travail … alors, j’ai attendu d’être en congé maternité et d’avoir mon 1er enfant pour oser faire un 1er grand virage, en prenant un congé parental qui s’est transformé en rupture conventionnelle au bout de 6 mois.

Puis, j’ai rallongé mon congé parental pour m’occuper de mon fils, car je ne pouvais pas concevoir de l’avoir porté pendant 9 mois, et de le laisser à une parfaite inconnue pendant 8 à 10h par jour si je reprenais mon poste. Je ne voyais pas le sens de faire ça… ni pour moi, ni pour lui… Et en fin de compte, je me remercie tous les jours d’avoir fait ce choix, ce fut une des meilleures décisions que j’ai prises à cette époque… Prendre le temps pour moi, pour lui, pour nous, le voir grandir, puis m’accorder des plages horaires pour moi, pour commencer à réfléchir à la meilleure version de moi, de trouver un juste équilibre entre ma vie de famille, ma vie professionnelle, et ma vie personnelle !

À partir de ce moment, j’ai pris conscience que mon chemin allait changer, j’ai commencé à écouter mes ressentis, mon cœur, à me questionner sur le sens de la vie, sur ce que j’aime vraiment, sur qui je suis. Je savais que je ne pourrais plus retourner travailler en entreprise après 17 ans de bons et loyaux services… à ne pas compter mes heures, ni rechigner face à la quantité de travail, toujours plus…

Ce que je savais déjà à l’époque s’est conforté au fur et à mesure de mon cheminement et de l’accompagnement que j’ai reçu (coach, thérapeute…) : j’aime le bien-être, les relations humaines et éveiller les consciences. J’ai enfin pris le temps de travailler sur les moments importants de ma vie, comme panser mes blessures, accueillir mes émotions (surtout la colère et la tristesse, l’incompréhension de toutes ces épreuves), faire les deuils nécessaires à mon évolution, pour passer à autre chose dans ma vie professionnelle et enfin incarner celle que je suis vraiment ! Encore aujourd’hui, je travaille sur moi… Souvent je dis que c’est le travail d’une vie. Quand vous avez fait un pas sur votre chemin, vous avez envie d’avancer pour voir ce qui va se réaliser et comment…

Ce que je n’imaginais pas, lorsque j’ai emprunté ce chemin, ce sont les peurs, les croyances, les deuils qui se sont révélés, de se sentir rejetée, incomprise, mal aimée car je prenais mon propre chemin et pour la première fois de ma vie, je m’écoutais enfin…et se retrouver dans des situations que je n’avais pas imaginées, mais tellement enrichissantes. Ce que je réalise aujourd’hui, c’est qu’aller sur son chemin de vie demande beaucoup de courage, de l’amour de soi, de l’audace. Cela demande aussi de lâcher prise, de se reconnecter à son ESSENCE DIVINE, de faire confiance à plus grand que soi et de fournir beaucoup de travail personnel pour enfin Oser ETRE soi.

Reconnaître, accueillir, accepter et digérer nos blessures, nos croyances, nos saboteurs qui nous empêchent d’être nous, nous donne la chance de nous retrouver et d’aller vers notre soi divin…

Aujourd’hui, je sais que pour rien au monde je ne retournerais en arrière car j’ai tellement appris sur moi, sur les autres, fait des rencontres tellement riches et belles ! J’ai beaucoup grandi humainement, mûri intérieurement, pris de la hauteur sur moi et sur la vie et les autres, et tout ce travail m’a permis d’enfin me connaître, de m’accepter comme je suis… Et c’est passionnant… C’est tout ce cheminement et tout ce que vous apprenez qui est captivant, fascinant et non la finalité… Aujourd’hui, je me sens à ma place et heureuse et c’est vraiment fabuleux… Je le souhaite à toutes et à tous. J’adore accompagner les autres sur leur chemin d’éveil, et les aider à dépasser leurs difficultés, blocages mentales, trouver leur soi divin pour oser ETRE soi, incarner leur PUISSANCE !. Surtout, je suis persuadée que plus nous serons nombreux à faire et à vivre comme nous en avons envie et besoin, et plus ce monde changera avec nous.

Tous le long de mon cheminement et du travail que j’ai accompli, j’ai pris le temps de me questionner régulièrement : ai-je grandi ? Qu’ai-je appris sur ce chemin ? Comment est-ce que je me sens dans mon corps et mon cœur ? Quels ont été mes obstacles ? Quelles ont été mes réussites ? Où en suis-je dans ce chemin ? vers quoi ai-je envie de continuer ? Suis-je reconnectée avec mon enfant intérieur ? suis enfin la meilleure version de moi même ? Est ce que j’incarne ma puissance ?

Ce chemin si particulier, permet d’avoir des prises de conscience, de panser tes blessures, d’accroître ta confiance en toi et d’augmenter ton estime, d’éliminer tes croyances, tes peurs, tes saboteurs et d’ÊTRE enfin toi ! libre de faire ta vie comme tu le désires au fond de ton cœur !

Pour conclure, j’ai envie de dire que ce chemin n’est pas le plus aisé, car il est fait de larmes, de joie, de colère, d’étapes plus au moins difficile à traverser, de prise de conscience, comme si on sortait d’un sommeil très profond et qu’on s’éveillait à qui on est… Mais c’est notre chemin. Faire face à son soi profond n’est pas facile et peut même être très difficile… Mais c’est le chemin d’une vie qui a du sens, de la richesse humaine, de l’amour de soi… Il faut prendre ce temps, de se reconnecter avec son soi divin, avec qui nous sommes, car nous sommes ici pour expérimenter notre puissance ! mais aussi la matière à travers un corps qui est notre véhicule terrestre, la VIE, et enfin l’AMOUR… Et en fin de compte que risquons-nous ? Si j’ai foi en moi, et que je travaille à la réalisation de qui je suis, je serais soutenu(e) par l’univers, car je travaille pour quelque chose de bien plus grand que moi.

Je finirai mon article par ces quelques questions que je me poserai lors de mes derniers moments sur cette terre : qu’est que j’aurai envie de me dire ? Qu’est que j’aurai retenu de ma vie sur la Terre ? Quel regard porterai-je sur ma vie ? Qu’est que j’aurai appris au contact des humains ? Des êtres vivants ? De toutes les expériences que j’aurai vécu ?

Et VOUS, quel bilan ferez-vous de votre cheminement

et de votre incarnation sur cette terre ?

 

Comment expérimentez vous votre PUISSANCE et l’AMOUR ?